Rechercher
  • Marie-Alix

Les sous-titres : vous venez seul ou accompagné ?



Indispensables, utiles, beaux, moches, qu'on les aime ou pas les sous-titres sont partout !


Les modes de visionnage de vos films changent tellement (vite), dans des conditions tellement variables (tablette, smartphone, métro, pause café, etc.) qu'il est impossible d'être sûr que votre spectateur écoutera attentivement sa vidéo (et par conséquent qu'il ne passera pas à côté du fond).


Dès lors, il devient primordial d'accompagner vos vidéos de sous-titres.


Mais comment garantir leur bonne lisibilité tout leur donnant une belle esthétique ?


Il va falloir résoudre un dilemme cornélien (oui, nous adorons dramatiser, déformation professionnelle).



1. Les sous-titres incrustés dans l’image : les plus beaux


Première option : les sous-titres incrustés dans l'image, "brûlés dans la vidéo" disent certains.


Nous maîtrisons tous les paramètres : police, taille, espacement, ombrage, etc... C'est ce mode de création qui nous permet de personnaliser au maximum vos sous-titres.

Nous verrons directement dans la vidéo exportée les sous-titres (pas de fichier annexe donc).



Ici pour Babilou (qui a réalisé le tournage en interne). Sous-titres colorés, typo spécifique, ombrage léger, position précise. Pour lecture sur smartphone, car contenu destiné aux réseaux sociaux.


Mais malheureusement un problème va vite apparaître : puisque ces sous-titres sont incrustés directement dans l'image, ils auront la même taille sur un écran TV que sur un smartphone.

Imaginez qu'ils soient bien lisibles sur votre TV : ils seront minuscules (et donc quasi illisibles) sur votre téléphone !

Inversement, s'ils sont parfaits sur téléphone, imaginez leur taille sur un écran de 4m de diagonale 🤓


C'est là la limite d'utilisation de ces sous-titres dont vous avez tant souhaité qu'ils soient personnalisés : si vous prévoyez une utilisation sur différents supports, il faudra accepter que leur taille ne soit pas optimisée à chaque fois.


Ce qui nous emmène au chapitre suivant. (suspense...)



2. Les sous-titres en pièce-jointe : les plus lisibles


Seconde option : les sous-titres auto-ajustables. Des sous-titres que chaque player (Youtube, Facebook, VLC, etc) va adapter à sa charte graphique et dont il va régler à chaque fois la taille, la police, etc. selon le support de diffusion.



Comme par exemple ici

sur cette réalisation pour Everoad


Magnifique, non ?

Justement, non : ce procédé permet la meilleure lisibilité quel que soit le support, mais en conséquent vous perdez toute possibilité de personnalisation de vos sous-titres (typo, couleur, mise en forme, positionnement, etc).

Pratique : oui !

D'un point de vue technique, nous vous fournirons un second fichier (en plus de votre vidéo donc), avec l'extension .srt. Il suffira d'importer/ajouter ce fichier au player de votre vidéo pour que les sous-titres soient pris en compte.



3. Faire un choix (ou pas)


Bonne nouvelle : nous pouvons évidemment vous créer les deux-types de sous-titrages !


Petite info bonus : Instagram ne prend pas en charge actuellement la lecture des sous-titres .srt (option 2 donc), il vous faudra inévitablement prendre l'option 1.




Alors, plutôt incrusté ou srt ?

Copyright © 2020 ADN Films - Tous droits réservés

  • Facebook - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle